Le projet de l’Ecomusée des Monts d’Arrée

Lʼécomusée des Monts dʼArrée est un établissement pionnier, né dans le giron dʼune institution également novatrice, le Parc naturel régional dʼArmorique (PNRA), deuxième du genre est créé en France en 1969. Lʼécomusée des Monts dʼArrée concrétise lʼidée de musée de plein air formulée par Georges-Henri Rivière. Ce dernier définit lʼécomusée comme un musée différent des autres, tour à tour, miroir, musée de l’homme, de la nature, du temps, laboratoire et enfin école… Il est «une institution polyphonique, carrefour de lʼespace et du temps».

Dans cette perspective, lʼécomusée est un lieu dʼinteraction, ouvert sur le monde, un lieu de dialogue, de questionnements citoyens et dʼinterrogation sur le territoire, ses habitants, ses pratiques et celles des autres, hôtes de passage, nouveaux habitants, et plus globalement, de notre société toute entière.

Lʼécomusée est aussi un lieu dʼémotion. En ce sens, il offre la possibilité aux visiteurs de vivre des expériences sensibles : se déplacer dans un logis, sentir lʼodeur du pain et le goûter, toucher la pierre, le bois, entendre couler lʼeau des moulins, retrouver le contact des animaux…

Après quelques années difficiles, l’écriture du projet culturel réaffirme les fondements de l’écomusée des Monts d’Arrée. Il doit retrouver ses racines et se recentrer pour mieux sʼinterroger sur lui et sur les autres. Il doit sʼasseoir dans le présent, charnière entre hier et demain.

Les commentaires sont fermés.